Sortie sur le plateau d’Emparis, le 7 octobre 2023

Sortie sur le plateau d’Emparis, le 7 octobre 2023

D’après le compte rendu de Sylvain G.

Depuis quelques temps, deux membres songent à tester un site en Oisans. Soit vers Le Chazelet, un parking accessible en hiver quand il y a de la neige partout ailleurs, soit sur le Plateau d’Emparis par la piste depuis Besse-en-Oisans. Vu l’absence de neige, le choix s’est porté sur la deuxième option.

Arrivé au camping de Besse pour attaquer la fameuse piste, il y a une barrière qui limite la hauteur des véhicules à 1m90. Et un panneau qui indique qu’il est interdit de monter entre 16h et 5h. Mis à part quelques trous, la piste est parfaitement praticable. Arrivé en haut, il faut bifurquer à droite pour s’éloigner du parking et ne pas être gêné par les lumières des gens qui y passent la nuit ou qui redescendent. Le choix se fixe sur une butte ensoleillée tout a fait accueillante avec une belle plateforme pour poser les instruments d’un côté de la piste et un terrain parfaitement plat de l’autre côté pour poser la tente. Installation des instruments, casse-croute, la nuit commence à se faire noire, les choses sérieuses commencent. La tente sera installée plus tard, après le lever de lune, lors de l’acquisition des marks.

Sur le terrain, Newton 150 sur monture EQ6, lunette Takahashi FSQ-106ED sur monture EM200 et Strock 250 avec le miroir tout neuf du club, pour le tester 🙂

Les cibles pour astrophoto: M31, la Galaxie d’Andromède, M33 galaxie du triangle,  IC63, le fantôme de Cassiopée.

Pendant les prises de vue, le Strock offrira un fabuleux spectacle en visuel. A 2250m d’altitude le ciel est magnifique. C’est sans commune mesure avec le ciel du Banchet de la veille.

  • M57 a fort grossissement alors que le ciel n’est pas noir
  • NGC 891, pas vu au Banchet, ici bien visible, peut-être mieux que dans le Dobson 300 la veille
  • M33
  • NGC 7331
  • M31, on y voit dans bande d’absorption
  • Saturne et Jupiter bien nets. On devinerait la division de Cassini mais les anneaux étaient trop fermés. Il y avait légèrement plus de turbulence qu’au Banchet
  • Les Dentelles de Cygnes, magnifiques avec les volutes de Williamina Fleming parfaitement visibles.
  • NGC 6888, le croissant
  • Vu la qualité des observations, il faut tenter America. Le Mexique est reconnaissable puis toute la nébuleuse America. Le Pelican, juste à côté, est visible lui aussi. Faible mais visible.
  • Pour les nébuleuses de l’Ame et du Coeur, l’observation fait n’est pas garantie
  • California n’est pas visible.
  • M27 avec filtre OIII et UHC
  • M33
  • Helix comme jamais vu. Avec le centre de la nébuleuse plus sombre et quelques étoiles à l’intérieur
  • la Galaxie du Sculpteur NGC 253

Vers 0h30 le vent s’est levé compliquant le suivi des montures équatoriales et la température est passée de 3°C à 7°C en quelques dizaines de minutes gâchant la mise au point. Sinon il faisait sec avec une humidité autour de 40%. Le SQM affichait 21,4 mais vu la qualité du ciel , est-ce vraiment un indicateur bien pertinent ?

A partir de 0h50 surveillance du halo formé par la lune derrière les montagnes. Elle est sortie vers 1h45. Darks, installation de la tente, couchés vers 2h30.

Corinne Bérat